Photographe de mariage : 4 conseils pour améliorer son anglais

Pourquoi améliorer son anglais ? Depuis un petit bout de temps maintenant, je reçois de nombreuses demandes en provenance des USA, d’Angleterre, d’Australie et bien d’autres pays…

Le point commun à toutes ces demandes est que les futurs mariés parlent anglais, of course!  Et cela implique forcément de communiquer en anglais avec eux. En effet, mettez-vous deux minutes à la place de ces futurs mariés : votre travail leur a plu mais vous barraguinez à peine quelques mots en anglais. Cela va être problématique si vous ne comprenez pas les enjeux de la journée ou si vous n’arriver pas à exprimer vos attentes lors de la séance de couple par exemple. Il y a dans ce cas de fortes chances qu’ils ne fassent pas appel à vous. Ce serait dommage quand même !

Je sais que c’est un frein pour nombre d’entre vous. L’un de mes défis 2016 était d’améliorer mon anglais. Voilà pourquoi, aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous mes conseils.

Pour commencer je ne pars pas de zéro en anglais. J’ai un niveau master en anglais donc ça aide un peu, mais je pêche un peu parfois. Pour ceux qui ne parlent pas du tout anglais, rien n’est perdu. Il n’est jamais trop tard pour apprendre.

 

Conseil n°1 pour améliorer son anglais : Prendre des cours

Oui c’est la base ! Quand on ne parle pas du tout la langue, ou assez mal, avoir un prof qui vous aide et vous reprend c’est essentiel. Pour ma part je ne suis pas passée par des instituts comme Wall Street English. Je ne doute pas de leur efficacité mais je trouvais le cout assez élevé quand même.

J’ai trouvé dans ma ville (Bordeaux), une association : L’université du temps libre qui semble exister principalement dans le sud -ouest de la France, mais je suis certaine que d’autres grandes villes ont adopté ce même concept. L’université du temps libre propose des ateliers ou activités, ainsi que des stages, des conférences-débats, des voyages… Le but étant de découvrir de nouvelles langues, de nouvelles passions, ou encore faire du sport.

J’ai tenté l’expérience cette année. Les cours commençaient en septembre mais je me suis inscrite en janvier. Il a fallu un petit temps d’adaptation pour trouver le cours qui me correspondait. Au départ j’ai essayé les cours d’anglais classiques avec les exercices et tout mais ce n’était pas pour moi. Je me suis donc tournée vers les cours de conversation. Nous sommes en moyenne 10 à 12 par cours voir moins, selon la disponibilité des personnes, avec un professeur bien sur.

Lors de chaque séance nous travaillons à partir d’un magazine  » Vocable  » qui est un magazine d’actualité en anglais avec en sous-titre les mots compliqués. A partir de là, on échange nos points de vue sur le sujet donné.

La fréquence des cours étaient d’une heure et demie par semaine, et j’avoue que cela m’a bien aidé. Le pire quand on ne pratique pas la langue, c’est la peur d’ouvrir la bouche et de dire une bêtise. Et bien ce cours m’a permis de dépasser cette peur et de parler.

Le tarif pour l’année est de 141€ + 60€ de frais de dossier pour 28 séances hebdomadaires d’1h30.

ang_727_01

 

Conseil n°2 pour améliorer son anglais : Regarder des films et des séries en VOSTFR

Regarder des films et des séries en anglais et l’un des meilleurs moyens pour apprendre en se divertissant. En rentrant des USA je me suis repasser toutes les saisons de Desperate Housewives, en VOSTFR ( Version Originale Sous-Titrée en Francais ). Oui faut être un peu maso mais j’assume. Je n’ai cependant pas choisi cette série par hasard. Dans Desperate on retrouve tout le vocabulaire courant anglais. Bon bien sur si vous préférez Grey’s Anatomy c’est bien aussi, mais faut avouer que « cancer du côlon » est plus difficile à replacer dans une phrase en société. Vous en conviendrez ?

capture-decran-2016-09-19-a-16-09-39

Pour regarder des films et des séries en VOSTFR il existe plein de sites de streaming, ou encore Netflix.

 

Conseil n°3 pour améliorer son anglais : Lire en anglais

J’ai décidé il y a quelques semaines de mettre à lire des romans en anglais. Je me suis dit que ça serait un autre bon moyen d’améliorer son anglais. Toutefois, il était impensable de choisir une oeuvre au pif et de chercher chaque mot dans le dictionnaire. J’ai un peu cherché sur le net et je suis tombée sur la collection Harraps Yes You Can.

Cette collection est très bien faite car elle propose des romans et non des livres pour enfants comme je le craignais, avec différents niveaux. J’ai choisi pour commencer un roman de Mary Higgins Clarks de 300 pages environ. C’est un policier et ce que j’aime donc ça devrait me convenir.

L’avantage de cette collection, c’est que comme dans Vocable l’ensemble des mots compliqués sont traduits. Alors bien sûr je vais parfois chercher certains mots dans mon dictionnaire mais honnêtement je peux lire facilement. C’est donc un bon moyen d’allier plaisir et travail.

Prix du livre : 8,90€

améliorer son anglais

 

Conseil n°4 pour améliorer son anglais : Partir dans un pays anglo saxon

Le meilleur moyen pour améliorer son anglais reste de façon indéniable d’aller dans le pays. Peu importe, si vous le voulez ou non, dans le pays vous êtes obligés de parler anglais. Et là on ne parle pas d’une ou deux heures par semaine. Non ! C’est du non stop ! Pour être allée dans une famille aux USA en 2014 j’avoue que les premiers jours je m’endormais la tête farcie. Comprendre en anglais, réfléchir en anglais ça fatigue. Mais il n’y a rien de mieux. D’ailleurs si vous voulez découvrir ou redécouvrir mon road trip aux usa je vous invite à consulter cet article et ceux qui suivent.

Je vais normalement réitérer l’expérience prochainement mais je vous en parlerai prochainement… Suspense !!!

0249-usa

 

Mon défi 2016 est donc toujours en cours et continuera pour 2017. Je pense qu’il est toujours enrichissant d’apprendre. Qu’ils soient Français ou non, j’ai envie de remplir mon rôle de photographe auprès de mes mariés, pleinement. Ce n’est donc pas une langue étrangère qui va m’arrêter. Et vous, vous vous y mettez quand ?

See ya 🙂